construction gros oeuvre

Le gros oeuvre dans un chantier désigne l’ensemble des travaux visant à garantir la solidité de la construction. Mais comment doit-on procéder pour construire une maison neuve ? Découvrez notre guide pour savoir les étapes à suivre afin de réussir la réalisation de ces travaux.

Les travaux portant sur l’attache de l’édifice au sol

Les fondations et le soubassement constituent la phase initiale des travaux de construction d’une maison neuve.

Les fondations

Les fondations font partie des éléments basiques concernant une construction neuve. En effet, cette étape consiste à garantir une assise au sol et une solidité à la future maison. Les fondations sont l’ensemble des travaux de terrassement, de cuvelage, et de lissage du terrain à bâtir. À ce propos, les travaux de gros œuvre sont tous coordonnés par le maître d’œuvre, qui est un architecte ou un constructeur.

Ainsi, contacter une entreprise du gros œuvre telle que STM Construct pour coordonner tous les travaux offre plus de garantie. Cependant, une fois les diverses opérations susmentionnées effectuées, les fondations en béton sont coulées dans la tranchée creusée et terrassée.

Le soubassement

Dès que les fondations sont coulées, on réalise le soubassement qui représente l’assise d’une construction. Le soubassement permet de soutenir les murs porteurs et les murs de façade. En terme d’architecture, le soubassement désigne d’une part la partie inférieure des murs d’une construction reposant sur les fondations d’un édifice.

En outre, c’est un socle continu régnant à la base d’une façade, d’une statue ou d’une rangée de colonnes. Il existe trois types de soubassement, le type hérisson, le type vide-sanitaire et le type sous-sol. Sur ce sujet, la combinaison de deux techniques de soubassement est tout à fait faisable pour une construction neuve.

Les travaux de gros œuvre hors-sol

La phase secondaire d’une construction de maison neuve regroupe les travaux de gros oeuvre hors-sol.

Murs et toitures

En parlant des travaux hors-sol, l’élévation des murs est le travail de gros œuvre le plus connu. En fait, ces opérations visent à édifier les murs extérieurs. C’est-à-dire, ceux qui vont soutenir les murs porteurs ou murs de refend et les murs et fenêtres. Sur ce point, il existe également de diverses typologies de murs et chacun a des fonctionnalités bien précises. Par exemple, certains des murs supportent la structure, d’autres servent à délimiter un terrain.

Par ailleurs, concernant la pose de toiture, le recours à un artisan-couvreur est l’idéal. Il existe divers types de toiture, comme l’ardoise ou les tuiles. Cependant, l’essentiel est que celle-ci garantit la solidité de l’édifice.

La charpente et les menuiseries extérieures

La charpente un élément porteur de l’habitation, un peu comme une clé de voûte. Posée sur la structure de la construction, elle maintient les murs et le gros œuvre mis en place tout en assurant la fermeture solide de la construction. À cet égard, pour s’assurer d’une bonne isolation et d’une bonne ventilation, il convient de penser à la couverture de celle-ci. Pour cela, il faut bien choisir les matériaux qui composent son ossature tels que le bois, le métal ou le béton.

En outre, s’agissant des menuiseries extérieures (fenêtre, porte extérieure, volets battants) dans le gros œuvre, leurs techniques de fixation restent simples. Par contre, pour une qualité globale de l’ouvrage, il est toujours important de vérifier avant tout le support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *