construction sur un terrain en pente

Effectivement, il est envisageable de construire une habitation sur un terrain en pente, même si les travaux s’avèrent être plus difficiles qu’une construction sur un terrain plat. Vous devez aussi savoir que les fondations mal réalisées ainsi que les risques non pris en compte peuvent entraîner de lourdes conséquences. De ce fait, il est primordial de respecter quelques conditions avant d’effectuer les travaux.

Absence des risques liés à la nature du sol

Avant d’envisager la construction d’une maison sur un terrain en pente, il est primordial que vous analysiez avec un expert les divers risques que vous pouvez encourir. Commencez par consulter le répertoire des risques existants dans la commune. D’ailleurs, le gouvernement met un site internet pour cela. Si le terrain se trouve, par exemple, sur des régions montagneuses, sachez que ces dernières sont naturellement sujettes à des risques d’éboulements ou d’avalanches.

Mis à part cela, vous devez considérer d’autres risques liés à la nature du sol. On compte, entre autres, la présence d’argile qui peut gonfler sous l’effet de l’humidité. Elle peut même causer des fissures. À titre d’information, l’existence des cavités souterraines est également des acteurs majeurs d’affaissement de terrain et de l’effondrement. La présence de remblais sur le terrain peut aussi rendre le terrain instable.

Adapter la construction au type de sol

Une étude du sol est vivement conseillée avant toute réalisation de projet de construction sur un terrain en pente, même si elle n’est pas obligatoire. Toutefois, elle peut être imposée par certains départements, des établissements de crédit et des assureurs. Le géotechnicien doit tout d’abord analyser avec précision la nature, le type du sol et ses caractéristiques mécaniques. En fonction de ces derniers, le constructeur pourra adapter au mieux la construction et la fondation. De plus, cette étude est un gage de sécurité essentiel pour garantir une construction pérenne.

Par ailleurs, vous devez savoir que le prix d’une étude de sol n’est pas réglementé par la loi. De ce fait, il peut varier en fonction des prestataires, mais également des spécificités du projet. En principe, il faut toujours compter 1% du prix global de la construction. Toutefois, ce tarif est généralement amorti par les économies réalisées sur l’assurance dommages-ouvrage.

Demander un permis de construire

Pareillement à toute autre construction, bâtir son habitation sur un terrain en pente nécessite obligatoirement un permis de construire. Celui-ci peut être sollicité auprès de la mairie après l’analyse des risques et l’étude du sol. Vous devez savoir qu’avant de vous délivrer ce document, l’autorité compétente s’assure que cette construction à venir soit conforme au plan d’urbanisme de la commune. On compte, entre autres, les conditions d’accès, la surface habitable minimum, la hauteur maximale…

À part ce permis de construire, un permis de terrassement peut être indispensable, surtout si la construction nécessite le déplacement ou la manipulation de matériaux de plus de 60 m³. À cela s’ajoutent aussi des documents sur une étude technique, géologique, etc. En outre, il est à savoir que le PLU peut être consulté gratuitement en mairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *